24 Replies to “Fertility as gift from God in Burkina Faso – vpro Metropolis”

  1. What a nice business for a holy healer 🙂 Can buy everything needed (for "sacrifices") in the same camp – hurray!

  2. Je suis burkinabée et je suis déçu de voir comment les femmes stériles en Afrique souffrent à cause des propos des autres. Je crois que JESUS CHRIST est la solution pour tous nos problèmes, je ne crois pas aux fétichismes.

  3. I wish I could bring them to the US to get better medical treatment. These "healers" are just ripping them off while lying to them.

  4. C'est pas facile pour les femmes Africaines comme en Afrique ont pense que problème d'enfant sa vien sollement de la femme. Voilà un homme brave et courageux qui aime sa femme qui se bat ensemble avec sa femme pour avoir des enfants vraiment tu as compris la vie que Dieu vous aide et qu'il vous donne des enfants. J'espère que beaucoup des hommes africain vos prendre exemple ce lui ! Vive l'Afrique vive le Burkina Faso 🇧🇫🇧🇫🇧🇫❣️❣️❣️ que Dieu donne enfants à toutes les femmes du monde 🤲🤲🤲🤲🤲👪

  5. Sounds like she has endometriosis if she’s having severe abdominal pain and painful periods. I know, and was not able to conceive a child because I became infertile.

  6. salut mon ami savez-vous si saidou bikenka guérit un accident nez cassé et l'ouïe perdue par un accident j'ai un accident depuis 2002 mon front et mon nez cassé par cet accident et j'ai perdu mon audition savez-vous s'il guérit cette partie aussi je suis sur le point d'aller le voir à burkina faso dès que je découvre qu'il le fait aussi je viendrai à lui s'il vous plaît faites le moi savoir merci beaucoup mon ami

  7. That woman was alone there for few days receiving treatment in every late evening before her husband arrived today. Is someone following how the treatment goes in darkness? She is even smiling

  8. Nous sommes dans une société où quand tu n'es pas capable de concevoir tu es perçue comme une sous femme. Courage à toutes celles qui pleurent. Votre miracle viendra🙌🏽

  9. So its social pressure and stigma as usual, in onr of poorest countries in world it shouldnt be first priority

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *